OSTEOTOMIES DU GENOU

QU’EST-CE QUE C’EST ?

 

L’ostéotomie tibiale de valgisation par ouverture interne avec greffe est une technique chirurgicale dite «conservatrice» utilisée dans le traitement de l’arthrose du genou, par opposition aux techniques non conservatrices comme les prothèses de genou.


L’arthrose interne du genou est favorisée par une anomalie de l’axe du membre inférieur (genou varum, comme «Lucky Luke»). Quand il existe un défaut d’axe, les contraintes sont mal réparties et le poids du corps s’applique plus sur le côté interne, en accélérant l’usure.


Lorsque celle-ci n’est pas trop importante, on peut proposer de stopper son évolution en modifiant l’axe du genou par une ostéotomie. C’est l’ostéotomie tibiale de valgisation.


En accord avec votre chirurgien et selon la balance bénéfice-risque il vous a été proposé une ostéotomie tibiale de valgisation avec greffe. Le chirurgien vous a expliqué les autres alternatives. Il va de soi que votre chirurgien pourra le cas échéant en fonction des découvertes peropératoires ou d’une difficulté rencontrée, procéder à une autre technique jugée par lui plus profitable à votre cas spécifique.

 

 


AVANT LE TRAITEMENT


Le diagnostic d’arthrose interne est confirmé par l’examen clinique et les radiographies. La radiographie retrouve une arthrose du compartiment interne. Elle permet de calculer l’axe du membre afin d’évaluer l’importance de la correction à apporter. Un scanner ou une IRM peuvent compléter le bilan. Une préparation cutanée soigneuse permet de réduire le risque infectieux.

 

 


QUEL TRAITEMENT ?


L’intervention est réalisée sous anesthésie générale ou locorégionale, avec ou sans garrot. La cicatrice est verticale ou horizontale. L’ostéotomie est réalisée à la scie avec un trait de coupe horizontal ou oblique dans le tibia. Un coin osseux ou une cale est inséré à la partie interne du tibia. Une fois la greffe mise en place, le tibia est fixé (souvent par une plaque vissée ou des agrafes). Un substitut osseux est utilisé comme coin.

ET APRÈS ?


Un drain sera laissé en place dans la cicatrice du genou et sera enlevé après quelques jours. Le genou peut être immobilisé dans une attelle pendant la durée de la consolidation osseuse. Le lever est autorisé dès le lendemain. L’appui sera fonction de l’avis de votre chirurgien et de la solidité du montage, il est souvent différé de six semaines.

 

La rééducation commence dès le troisième jour. Un traitement anticoagulant sera prescrit pendant la durée de la période sans appui.

 

La consolidation de l’ostéotomie sera surveillée en consultation. La conduite automobile est possible dès la reprise de l’appui complet. La reprise des sports sera possible en général après six mois.

 

 


COMPLICATIONS


Les plus fréquentes :
Comme toute chirurgie il existe un risque d’hématome qui se résorbe en règle tout seul, il peut rarement nécessiter une ponction évacuatrice ou un drainage chirurgical.
La phlébite : elle peut survenir en dépit du traitement anticoagulant. Il s’agit d’un caillot qui se forme dans les veines des jambes, celui-ci peut migrer et entraîner une embolie pulmonaire. Un traitement anticoagulant est prescrit en prévention.

La raideur du genou : la cicatrisation des tissus dans le genou peut créer des adhérences qui vont limiter la flexion.
L’algodystrophie : phénomène douloureux et inflammatoire encore mal compris, elle est traitée médicalement et peut durer plusieurs mois (voire parfois années), entraînant une prise en charge spécifique avec rééducation adaptée, bilans complémentaires et parfois prise en charge spécifique de la douleur. Elle est imprévisible dans sa survenue comme dans son évolution et ses séquelles potentielles.
L’infection profonde : complication très rare. Elle peut nécessiter une nouvelle intervention et la prescription d’un traitement antibiotique prolongé.
La non-consolidation de l’ostéotomie au-delà de 6 mois (pseudarthrose) peut nécessiter une nouvelle opération.

 

 


LES RÉSULTATS ATTENDUS


L’ostéotomie tibiale de valgisation par ouverture interne avec greffe est un geste chirurgical en théorie simple. Une fois la consolidation acquise, ce geste améliore significativement la gêne causée par un trouble d’axe. Cette consolidation est acquise après deux à trois mois et peut parfois être plus longue jusqu’à six mois.

Le matériel peut être ensuite enlevé (en général un an après la chirurgie), ce qui permettra d’obtenir un résultat optimal. C’est un traitement efficace, qui soulage les symptômes avec de bons résultats.

 

Parfois l’arthrose continue d’évoluer, dans ce cas l’ostéotomie n’empêche pas la mise en place d’une prothèse de genou. Chez les patients jeunes et actifs, cette solution est la plus adaptée.

thumbnail (2).jpg

Patient ayant des genoux "arqués en O" ou des genu varum sévères
Photo après ostéotomie tibiale de valgisation à la jambe gauche

thumbnail (10).jpg

Patient ayant des genoux "arqués en X" ou des genu valgum
Radiographie après ostéotomie fémorale de varisation à la cuisse gauche
L'axe mécanique global du membre inférieur est redressé