NEVROME DE MORTON

Morton SFCP.jpg

Nos pieds nous servent à marcher correctement et doivent s’adapter aux irrégularités du sol. Chacun de nos orteils contient deux ou trois petits os (phalanges), qui sont reliés aux autres os du pied (métatarsiens) au niveau d’une articulation. L’articulation permet également aux différents os de bouger les uns par rapport aux autres.


Les nerfs sont des fibres qui transmettent des informations dans l’organisme sous la forme d’un petit courant électrique. Certains de ces nerfs permettent le mouvement de vos orteils (nerfs moteurs), d’autres (nerfs sensitifs) servent à ressentir le toucher, la douleur…


Parfois, un des nerfs sensitifs situés entre les orteils est comprimé et cela vous fait mal. Soit un métatarsien appuie sur le nerf et l’écrase, soit une petite poche située entre l’articulation et la peau (bourse séreuse) s’irrite (inflammation), grossit puis comprime le nerf (bursite).


Le nerf est entouré et protégé par une gaine, qui s’épaissit lorsqu’il est écrasé. En s’épaississant, la gaine comprime les fibres qui constituent le nerf. Celles-ci s’irritent et se détériorent. Un petit renflement (névrome de Morton) apparaît sur le nerf. C’est douloureux, en particulier lorsque vous portez des chaussures trop étroites. Sans traitement, les douleurs augmentent et parfois, vous avez mal même déchaussé.

Pour diminuer les douleurs, votre médecin vous conseille de porter des chaussures plus larges, avec éventuellement des semelles orthopédiques qui écartent légèrement vos orteils. Vous prenez également des médicaments contre la douleur (antalgiques).


Si votre nerf est comprimé par une bursite, un traitement anti-inflammatoires en piqûre (infiltration) entre les orteils peuvent faire dégonfler la bourse séreuse. Ce traitement n’est malheureusement pas très efficace si votre nerf est comprimé entre les métatarsiens

Dans le cas où vous continuez à avoir des difficultés à vous déplacer malgré les traitements médicaux votre chirurgien vous propose une opération.
Le plus souvent, le chirurgien incise sur le dessus du pied, entre les orteils atteints. 
Soit il coupe le nerf abîmé (résection ou neurotomie), soit il le dégage simplement des zones qui l’écrasent (neurolyse).
Souvent, les médecins préfèrent couper le nerf, pour éviter que les problèmes ne réapparaissent plus tard (récidive).
Si le nerf est coupé, sachez que vous pouvez parfois avoir mal à l’endroit de la coupure quelques temps après l’opération.
Si vous avez une bursite, votre médecin retire également la bourse séreuse irritée.
L’opération dure 30 minutes. Vous êtes soit endormi complètement (anesthésie générale), soit seule la partie inférieure de votre jambe est insensibilisée (anesthésie loco-régionale).


En général vous rentrez chez vous le jour même . Vous êtes en arrêt maladie pendant environ trois semaines.
Après l’opération, il est conseillé d’éviter de prendre appui au sol pendant quelques jours puis de porter des chaussures spéciales pendant deux ou trois semaines.


A l’avenir, pour éviter que le même problème ne survienne à un autre orteil, prenez soin de vos pieds et évitez les chaussures trop étroites.