Afin de préparer votre intervention dans les meilleures conditions, plusieurs démarches sont à réaliser avant votre hospitalisation :

 

 

1. La consultation préopératoire d’anesthésie
 

Quand une intervention est décidée, ma secrétaire vous aidera à prendre un rendez-vous avec l’anesthésiste à la date qui vous convient.
La consultation d’anesthésie doit avoir lieu dans le mois précédant l’intervention et au plus tard 48 heures avant l’hospitalisation (sauf urgence).

 

Pour cette consultation pensez à vous munir de :

  • La liste de vos traitements habituels, avec la posologie et les horaires des prises

  • Vos bilans de santé anciens et récents (Radios, ECG, bilans sanguins, urinaires, dentaires, cardio-pulmonaire…)

 

Vous pourrez discuter avec l'anesthésiste du type d'anesthésie.
 

Les quatre types les plus fréquents sont :
 

  • Anesthésie générale : Vous êtes complètement endormi(e) grâce à une combinaison de produits intraveineux et de gaz sédatifs. Une machine appelée respirateur assure l’oxygénation de vos poumons à travers un tube souple inséré dans les voies respiratoires. Vous ne sentez ni douleur ni bruits, et vous reprenez conscience en salle de réveil, une fois la chirurgie terminée.

  • Rachianesthésie : Une piqure dans la région basse du dos permet d’injecter un produit et d’anesthésier la moitié inférieure du corps. Cette modalité est donc utilisée pour les chirurgies sur les membres inférieurs. Vous restez réveillé(e) pendant l’intervention, mais une légère sédation peut être réalisée en complément avec un produit intraveineux, si vous le souhaitez. La reprise de la sensibilité, de la motricité des jambes, ainsi que du contrôle sphinctérien se font en général progressivement dans les 6 heures qui suivent la rachianesthésie.

  • Anesthésie locorégionale : Une injection ciblée de produit anesthésiant autour de chaque nerf permet d’anesthésier toute la région qu’il innerve en aval. Cette injection est réalisée sous guidage échographique le plus souvent. Par exemple : Une injection au niveau de l’épaule permet d’endormir le bras, l’avant-bras et la main ; Une injection à la racine de la cuisse permet d’endormir le genou, la jambe et le pied.

  • Anesthésie locale : Le produit anesthésiant est injecté directement, à l’aide d’une petite aiguille de 0,36 ou 0,5 mm, au niveau de la zone à opérer. Cette modalité peut surtout être utilisée pour les petites interventions sur la main, les plaies etc.


Ces modalités d’anesthésie peuvent être combinées pour un meilleur confort et une meilleure analgésie post-opératoire du patient.

Vous pourrez poser à l’anesthésiste vos questions concernant le traitement antalgique (anti-douleur) postopératoire.

L’anesthésiste vous indiquera les traitements médicamenteux à poursuivre ou à interrompre avant l’intervention (anticoagulants, aspirine, antihypertenseurs, médicaments pour le cœur etc).


L’anesthésiste peut demander une consultation cardiaque, pneumologique, dentaire ou un bilan biologique à réaliser avant l’hospitalisation.

Faites bien attention à ses consignes, une mauvaise observance est une cause fréquente de report ou d’annulation d’intervention.

 

 

2. Matériel à acheter avant l’intervention
 

  • Le jour de notre consultation, je vous remettrai des ordonnances pour les médicaments et le matériel de pansement post-opératoire.

Je vous conseille d’acheter ce matériel bien avant le jour de l’intervention. Vous n’aurez plus à passer par la pharmacie à votre sortie de la clinique.

 

  • Achetez le matériel orthopédique s’il vous a été prescrit : béquilles, attelles, chaussettes de contention, chaussures orthopédiques ou autre. Ces matériels doivent être apportés le jour de l'hospitalisation.

 

 

3. Quelques conseils divers pour bien se préparer
 

  • Le sevrage tabagique est fortement recommandé 6 à 8 semaines avant et 3 mois après l’intervention. Le tabagisme multiplie par SIX les risques de complications infectieuse & cicatricielle et ralentit la consolidation osseuse. Le risque de pseudarthrose (non consolidation) est multiplié par TROIS.


Durant l’hospitalisation, vous ne pourrez pas fumer librement, n’hésitez pas à me demander une ordonnance pour des patchs de nicotine si vous le jugez nécessaire.

 

  • Dans l’attente de l’intervention, je suis à votre disposition pour toute question qui n’aurait pas été abordée pendant notre entretien.

  • De nombreuses fiches d’information vous sont accessibles :

 

1. Sur le site de la Société Française de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique http://www.sofcot.fr/Infos-Patients

 

2. Sur mon site dédié à l’information des patients : drmajedissa.com

 

 

  • En cas d’annulation ou de report de votre part, vous devez me prévenir le plus rapidement possible. La vacation opératoire libérée pourra ainsi bénéficier à un autre patient et la commande de matériel chirurgical sera reportée.

Pour annuler et pour toute autre information, vous pouvez joindre le secrétariat par téléphone ou m’envoyer un courriel : drmajedissa@yahoo.com

 

 

4. Douche et épilation préopératoire

Il s’agit de prendre une douche antiseptique (Bétadine Scrub ou HiBi Scrub) la veille et le matin de l’intervention pour éliminer la majorité des germes normalement présents sur la peau.

Ces précautions sont importantes pour obtenir une bonne asepsie cutanée et réduire le risque d’infection.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5. Admission

Vous avez été convoqués à la clinique la veille ou le jour-même de votre intervention.

Vous devrez être strictement à jeun à partir de minuit, sauf autre consigne du chirurgien ou de l’anesthésiste. Pas de nourriture, ni boisson, ni cigarette.

Une mauvaise observance peut être à l’origine d’un reflux du contenu de l’estomac, qui risque d’être partiellement inhalé dans les poumons.

Pensez à ramener le matériel personnel nécessaire à votre séjour :

Trousse de toilette, linge, savonnette personnelle, serviette de toilette, brosse à dents, dentifrice, pyjama ou chemise de nuit, chaussons.

 

A votre arrivée, il faudra passer par le service des admissions, au rez-de-chaussée de la clinique, qui effectuera votre enregistrement et vérifiera que vous avez tout ce qu’il faut.

Pour cette démarche, vous devez vous munir des documents suivants :

  • Votre consentement éclairé, dument rempli et signé. Pour les mineurs : autorisation d'opérer signée des DEUX parents

  • Pièce d’identité

  • Carte vitale ou attestation de tiers-payant

  • Carte de mutuelle

  • Imagerie nécessaire à votre intervention (Radios, IRM, Scanner)

  • TOUS les éléments demandés par l’anesthésiste lors de la consultation d’anesthésie : Carte de groupe sanguin, complément de bilan sanguin, consultations (Dentiste, Cardio, Pneumo etc.)

  • Votre liste de traitements habituels. Il serait également opportun de ramener vos médicaments pour les quelques premiers jours d’hospitalisation.

 

En cas de document manquant ou oublié, l’intervention pourrait être reportée.

L’agent(e) des admissions vous indiquera ensuite votre numéro de chambre et comment y monter.

A votre arrivée dans le service d’hospitalisation, une infirmière vous accueillera et vous installera dans votre chambre.

Déposez vos effets personnels de valeur dans votre placard et remettez la clé à votre infirmière ou à un proche.

L’infirmière réalisera ensuite la préparation de l’intervention : Pose d’une perfusion intraveineuse si besoin, administration de comprimés, vérification du rasage du site opératoire, consignes pour la deuxième douche préopératoire etc.

CLINIQUE PARIS-LILAS CEPIM

41 avenue du maréchal Juin,

93260 Les Lilas

01 43 62 22 22

HÔPITAL PRIVÉ DU VAL D'YERRES

31 Rue de l'Abbaye,

91330 Yerres

01 69 48 48 13